Le Management Agile au Quotidien

Management agile et innovation managèriale

Le management agile caractérisait au départ, il y a une dizaine d’années, une description du rôle des managers travaillant au sein d’organisations qui se voulaient agiles (notamment DSI – Direction des Systèmes d’Informations)… Avec le temps, le Management Agile, s’est élargi, amplifié et est devenu une nouvelle posture managériale, innovante, accompagnée de nouvelles pratiques qui viennent dépoussiérer un champ n’ayant guère évoluer depuis un siècle.

Le Manager Agile… Leader et Manager !

Le manager Agile… rien que pour le meilleur

Le Manager Agile vient en effet régler cette veille opposition Management (« Faire les choses bien« ) / Leadership (« Faire les Bonnes Choses« ) -distinction établie par Peter Drucker. Empruntant le meilleur des deux mondes, le manager agile va surfer habilement sur les thèmes de la complexité et du changement, en s’inspirant:

  • de l’agilité née dans l’IT
  • du Lean Management née dans l’industrie, chez Toyota
  • du Servant Leadership et d’une entreprise plus humaniste
  • du Mouvement des Entreprises libérées

Les 5 composantes du Management Agile

Le management agile (et ses 5 composantes) se déclinent admirablement dans toutes les couches de l’organisation, depuis le Top Management, les Fondateurs et autres Comités de direction jusqu’au management intermédiaire et leaders de petites équipes trés opérationnelles.

Le management agile met l’accent sur certaines activités (abandonnant au passage quelques autres), et nécessite aussi l’acquisition de nouveaux savoir-faire.

  1. Inspirer, donner du sens et piloter par les valeurs
  2. Soutenir l’effort d’auto-organisation des Equipes
  3. Créer une relation de confiance avec les personnes
  4. Développer les talents et mettre en place un environnement source de motivation
  5. Améliorer l’organisation en permanence

1 Inspirer, donner du sens et piloter par les valeurs

Inspirer les autres cela commence par descendre dans l’arène pour communiquer, recueillir du feedback, et mobiliser l’intelligence collective.

Le manager agile:

  • montre l’exemple en continu (c’est le plus important)
  • donne et communique la Vision pour le futur
  • partage et incarne les valeurs de l’entreprise dans son management (recruter selon les valeurs, intégrer, évaluer selon les valeurs…), ses actions et ses relations.

Evidemment cela passe par une réflexion et une prise de conscience de l’organisation sur ce qu’ELLE EST et les valeurs qui la portent.

2 Soutenir l’effort d’auto-organisation des Equipes

L’auto-organisation est un comportement commun à beaucoup de systèmes et la clé qui permet à une équipe de basculer dans l’ultra performance. Soutenir cet effort d’auto-organisation dans l’entreprise, c’est évidemment moins contrôler et favoriser l’autonomie et la responsabilisation des Equipes, les accompagner à leur naissance (par exemple en Cadrage de projet pour les Equipes IT), les protéger le cas échéant ou encore leur faciliter la vie en levant les obstacles qu’elles ne peuvent adresser toutes seules.

Le manager Agile:

  • pose le cadre, rappelle le contexte en fixant les limites & contraintes mais va travailler sur l’alignement du travail de l’équipe avec les objectifs d’organisation
  • se met au service de ses équipes
  • reconnaît la contribution des équipes qui font le travail, donne du Feedback, des appréciations positives et de la visibilité et enfin… remercie encore et toujours

Challenger sans contrôler soutenir sans commander… être là quand il le faut voilà ce qu’ils attendent de moi… tant que ça marche ça me va Un Manager Agile que j’ai pu accompagner

3 Créer une relation de confiance avec les personnes

Cela commence par respecter les personnes, apprendre à les connaitre (leurs forces, leurs intérêts, leurs attentes), respecter et comprendre leur travail. La confiance est le carburant de notre relation à autrui, source de motivation, d’engagement, de bien être et de plaisir.

Manager agile

Le manager agile:

  • mise sur l’authenticité
  • se rend disponible
  • tient ses engagements

4 Développer les talents et mettre en place un environnement source de motivation

Cette activité fait écho à l’une des premières attentes des employés vis-à-vis de leurs managers: être accompagnés dans leur carrière et recevoir du feedback sur leur performance. La gestion des talents est quant à elle la préoccupation majeure des RH aujourd’hui (et c’est encore plus vrai dans l’univers Startup-Scaleup). Elle nécessite à la fois innovation et bases solides, mais ne peut réussir sans le précieux concours, la participation active du management.

Développer les talents passe d’abord par la reconnaissance de ceux-ci en engageant une conversation moins formelle mais continue dés leur arrivée dans l’Entreprise; c’est aussi leur donner du feedback sur ce qu’ils font.

Le manager agile aide les personnes:

  • à formuler un plan de carrière,
  • à choisir les modes d’apprentissage les plus appropriés,
  • à nouer des contacts pour leur apprentissage, par exemple en s’appuyant sur les communautés de pratiques ou des groupes de co-développement

C’est aussi les faire monter les collaborateurs directement en compétences via du feedback, des formations bien choisies, quelques conseils, du mentoring, ou au travers d’une posture de coach. C’est enfin jouer sur les leviers de motivation intrinsèques (besoins universels d’autonomie, de compétence et de relation sociale) et favoriser la mise en place mise en place d’un environnement qui permettra justement à nos collaborateurs de se motiver et de renforcer leur motivation autodéterminée (la plus puissante et la plus durable).

Motiva

C’est en parallèle comprendre les ressorts psychologiques et motivationnels individuels au travers d’entretiens One-on-One trés réguliers.

5 Améliorer l’organisation en permanence

Cette dernière composante du management agile consiste à travailler l’organisation, à créer un environnement organisationnel propice au succès en mixant alignement, autonomie et collaboration. Les transformations d’entreprise sont des contextes qui s’y prêtent bien. Et les managers peuvent s’entourer de coach agile et coach d’organisation sur ces chantiers.

Management agile 2

« Hansei » (réflexion continue) et « Kaizen » (amélioration continue) sont au coeur du dispositif.

Le manager agile:

  • est un agent clé du changement changement, actif, réactif voire proactif à l’égard de celui-ci
  • adopte un style de management adapté
  • cherche le mode d’organisation le plus approprié à son contexte, si possible en impliquant tout le monde via de nouveaux formats de facilitation de groupes (OST, Open Space Technology par exemple)
  • simplifie les usages
  • recherche la performance au travers d’outils et de processus adaptés fondés sur l’amélioration continue et la chasse aux gaspillages
  • initie, soutient et pourquoi pas anime les communautés de pratiques (à des fins de coordination, de partage et d’apprentissage…), ingrédients essentiels de tout dispositif de transformation

Comment devenir ce manager agile?

J’ai moi même crée il y a 4 ans une formation (cours de 2 jours) sur le sujet mais j’ai trés vite réalisé que ce n’était pas la bonne approche!

Le management agile est hautement contextuel, ne peut s’appréhender que dans le quotidien du manager, au sein de son organisation, auprés de ses équipes. La formation classique peut à peine éveiller sa curiosité, proposer de bons exemples à reproduire et favoriser une éventuelle prise de conscience…. rien de plus… et pour cela vous n’avez pas besoin de 2 jours ! *

Le management étant une pratique, il ne peut être enseigné comme une science ou une profession. En fait, il ne peut tout simplement pas être enseigné: les programmes qui prétendent le faire font trop souvent la promotion de l’arrogance, avec les conséquences dévastatrices que l’on sait… Le management s’apprend sur le tas avec une gamme d’expériences et de défis
Henry Mintzberg MANAGER Ce que font vraiment les managers

Devenir un manager agile se joue dans l’action, dans l’expérimentation et de toute façon sur son propre terrain  avec juste un zeste de bons principes, exemples & bonnes pratiques inspirants.

Voilà pourquoi, je crois davantage au Co-Développement managérial, aux Communautés de pratiques de Managers et au coaching individuel pour développer efficacement les managers agile.

 

* sans doute pour cette raison que ma petite conférence « Petits Outils de Management Agile » a plutôt bien marché.

Format délibérément visuel et interactif.

Une douzaine de posters, mode show & tell, sur ce théme du Management Agile.

En 1h / 1h30, le format permettait aux managers de réagir sur des pratiques, de discuter de leur mise en place, d’échanger entre pairs sur ce qui marchait et donnait l’envie d’essayer.

Les participants en redemandaient !